Expéditions quotidiennes
LIVRAISON GRATUITE pour la France dès 199 €

Tous les articles sont en STOCK !


Le Carborundum

Lithographie et gravure : L'apport du relief par le Carborundum

Qu'est ce que le Carborandum ?

Le Carborundum, est une poudre abrasive à base de Carbure de Silicium, inventée par Edward Goodrich Acheson, un inventeur américain, quasi autodidacte et touche-à-tout de génie.
Cette matière sert aujourd'hui dans de nombreuses applications industrielles, notamment dans un grand nombre d'outils de bricolage, comme les mèches pour perçeuses.

Poudre de Carborundum

La poudre de Carborundum


Edward Goodrich Acheson

Inventeur du Carborandum : Edward Goodrich Acheson

L'utilisation artistique du Carborandum

Ce n'est qu'en 1967, soit soixante-quatorze ans après son invention, que le Carborundum fit son incurtion dans le monde de l'art, avec l'idée géniale d'Henri Goetz, un américain, venu s'installer à Montmatre dans les années 30, de créer du relief lors d'une gravure.

Pourquoi plutôt que d'inciser la plaque, ne pouvait-on, au contraire, rajouter sur cette plaque de la matière ?


L'idée du creux demeurait, mais il n'était plus "fabriqué" par l'artiste avec le burin et la pointe sèche, il était la résultante des absences du carborundum.

Pour réussir cela il fallait une matière capable de résister à la pression exercée par la presse de la gravure dite en taille-douce, soit près d'une tonne. Le plâtre, ou toute autre matière modelable, n'était donc pas envisageable. La poudre inventée par Acheson vint au secours de la création artistique, grâce à Henri Goetz.

Le procédé fut ensuite popularisé par James Coignard, Antoni Clavé, Max Papart, Antoni Tapies ou encore Miguel Barcelo

(c) Natacha PELLETIER pour PASSION ESTAMPES


Lithographie au carborundum - Antoni Clavé


Lithographie au carborandum : James Coignard

Lithographie au carborandum de James Coignard

Voici un détail d'une lithographie originale de James COIGNARD, réalisée avec la technique du carborundum, c'est à dire l'ajout, sur la pierre lithographique (ou sur la plaque de cuivre de la gravure) d'une matière (composée de la poudre de carborundum et d'une colle) permettant d'apporter du relief à l'impression.