Expéditions quotidiennes - Délais de livraison 24 à 48h
LIVRAISON OFFERTE dès 199 € d'achat (*)


Les étapes de la création d'une lithographie sur pierre

Voici un reportage photo sur la réalisation d'une lithographie sur la pierre, employant quasiment la même technique et les mêmes supports que lors de l'invention de cette technique d'impression par Aloys Senefelder en 1796.
Le maître lithographe est Mario Ferreri et l'artiste qui réalisait ce jour-là une lithographie en deux couleurs dans son atelier est Odil'.
Presse à bras, lithographies

Le grainage d'une pierre lithographique

Pour réaliser une lithographie, il faut une pierre plus ou moins tendre présentant une surface parfaitement lisse.
Pour cela, il faut grainer la pierre, c'est-à-dire la préparer pour que l'artiste puisse y dessiner.
Le maître lithographe prend donc deux pierres, entre lesquelles il dépose une fine couche de sable qu'il mouille.
Au début du grainage le sable employé est composé de grains plus gros pour "effacer" la pierre, et au fur et à mesure du grainage, il emploie un sable de plus en plus fin, dans le but d'affiner son grainage.

Sablage de la pierre calcaire

Sablage de la pierre calcaire



Grainage de la pierre calcaire

Grainage de la pierre calcaire


Le maître lithographe frotte les deux pierres l'une contre l'autre en formant des huit pour obtenir un grainage régulier. Cette étape, faite de patience, est pour le lithographe l'assurance que ce travail préparatoire donnera ses résultats lors des étapes suivantes. Un mauvais grainage comprottant tout le travail de création proprement dit.


Après de longues minutes d'effort (entre 15 et 30 minutes), les pierres seront rincées et sèchées pour être prêtes à l'emploi.
Les pierres devront ensuite être préservées de trop de manipulations. Il ne faut en effet que rien ne vienne altérer une pierre après son grainage, celui-ci serait à recommencer, car c'est de la perfection de la pierre que vient la perfection du rendu de l'oeuvre qui y sera ensuite apposée.

Pierre lithographique prête

Pierre lithographique prête à utilisée



Le dessin sur pierre lithographique

Après la phase du grainage qui prend entre 15 et 30 minutes, suivant le caractère tendre ou dur de la pierre, c'est à l'artiste d'entrer en scène pour déposer sur la pierre son oeuvre : le dessin...
A l'aide de crayons spéciaux (particulièrement gras), il dessine sur la pierre son oeuvre.
Il dessinera sur autant de pierres qu'au final la lithographie aura de couleurs, et c'est à l'aide d'un système de calques qu'il "calera" chaque dessin par rapport aux autres.
Voici quelques exemples de dessins sur pierre et de tirages lithographiques. Il est à noter que l'artiste doit dessiner "à l'envers" puisque le système de la lithographie reproduit le dessin graver sur la pierre comme un miroir renvoie un reflet.

Crayons gras pour dessin d'une lithographie

L'utilisation de crayons gras pour dessiner



Dessin sur pierre
Dessin sur pierre par Odil'

Voici la seconde pierre réalisée par Odil' pour sa lithographie en deux couleurs. C'est sur cette pierre et le tirage de cette lithographie que la suite du reportage portera.


L'encrage de la pierre lithographique

Le dessin a donc été effectué et la pierre est calée sur la presse à bras. Sous l'oeil de l'artiste, le maître lithographe commence par "effacer" le dessin réalisé sur la pierre !
En fait, à l'aide d'essence de Térébentine, il ôte le "noir", c'est à dire le charbon du crayon, pour que ne subsiste que "le gras" de ce même crayon qui a laissé son empreinte non sur la pierre mais dans la pierre.
Sous l'oeil de l'artiste, le maître lithographe commence par "effacer" le dessin réalisé sur la pierre !

Effacement de la pierre lithographique
Effacement de la pierre lithographique



Lithographie : effacer la pierre
Effacement du dessin sur la pierre


Puis il mouille sa pierre à l'aide d'une éponge, opération qu'il devra continuellement effectuer, car maintenir continuellement une bonne hydratation de la pierre est primordial durant la phase d'impression des lithographies.



Le choix de la couleur s'effectue conjointement entre le maître lithographe et l'artiste. Plusieurs essais réels sur la pierre avec impression d'une lithographie sont parfois nécessaires pour trouver la bonne teinte.
Le maître lithographe encre alors son rouleau très méticuleusement avant de le passer sur la pierre dans le sens vertical, horizontal et également en diagonal.

Encrage au moyen d'un rouleau encreur
Encrage au moyen d'un rouleau encreur


Encrage de la pierre lithographique
Encrage de la pierre lithographique

Là où le crayon a déposé le gras, l'encre s'accroche à la pierre, partout ailleurs, l'eau passée sur la pierre repousse l'encre et la pierre n'est donc encrée que là où se trouve le dessin. La pierre est encrée et prête pour l'impression de la première lithographie !



L'impression sur pierre lithographique

La lithographie que réalisait Odil', ce jour là, étant en deux couleurs, une première couleur, avec un premier dessin avait déjà été fait quelques jours plutôt. Voici ce que donnait la lithographie obtenue.

Le maître lithographe calle sur la pierre au moyen d'épingles la lithographie. Des petits trous ont été faits dans la pierre et dans les lithographies réalisées avec la première couleur qui permettent de caller parfaitement la lithographie sur la nouvelle pierre, exactement au même endroit, de manière à ce qu'une fois réunies, les deux couleurs qui composent la lithographie rendent sur la feuille exactement la vision qu'en avait l'artiste lors de la création du dessin préparatoire.

Impression de la 1ère couleur
Impression de la 1ère couleur
Lithographie : Le callage de la feuille sur la pierre
Le callage de la feuille sur la pierre pour la 2ème couleur

La feuille est calée sur la pierre litho
La feuille est calée sur la pierre

On pose sur la lithographie d'autres feuilles et un plexiglas, pour que la feuille de vélin ne soit pas abîmée lors du passage du rateau qui est lui aussi déposé et bloqué sur la pierre. Ce rateau à une épaisseur de trois millimètres et c'est lui qui va exercer la pression qui réunit la lithographie et la pierre et va permettre l'impression du dessin gravé sur la pierre sur la feuille de vélin.


C'est en activant le bras de la presse que le maître lithographe fait agir le rateau qui exerce alors sa pression sur toute la surface de la pierre.

Presse à bras, lithographie
Presse à bras

Mouillage de la pierre lithographique
Mouillage de la pierre

La pierre revenue à son emplacement d'origine, le maître lithographe soulève le rateau, retire le plexiglas et découvre le résultat de tout son travail : la lithographie en deux couleurs qui a nécessité deux pierres.
Tout en soulevant cette première lithographie, il mouille sa pierre avec l'éponge pour qu'elle ne soit pas altérée.


C'est maintenant à Odil', l'artiste, de juger de son travail et du résultat obtenu en lithographie.

L'artiste et son oeuvre lithographique
L'artiste vérifie le résultat

Impression du premier dessinImpression du second dessin
Impression des 2 dessins sur une même feuille
Résultat final

Et voici en trois lithographies, les trois résultats obtenus.
La première pierre, la seconde et sur une même feuille, le résultat souhaité !