Expéditions quotidiennes - Délais de livraison 24 à 48h
LIVRAISON OFFERTE dès 199 € d'achat (*)

   
TOUTES les oeuvres sont en stock et disponibles immédiatement      Tel : 04 94 63 18 08   7/7j de 9h à 19h30  

Engouement pour Angoulême

Festival incontournable d'un art qui l'est tout autant !

Juanjo GUARNIDO - Quelque part entre les ombres
Juanjo GUARNIDO - Quelque part entre les ombres
Affiche d'art
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'index BD)
A l'heure où le 36ème Festival d'Angoulême ferme ses portes sur le triomphe d'une nouvelle génération de dessinateurs, dont le génial Blutch, un petit clin d'oeil à notre section « 9ème art » s'imposait !

Bilal, le visionnaire

Prodige inventeur, créateur d'univers, artiste complet, Enki Bilal nous entraîne, en une posture allanguie ou une éclaboussure sanguinolante, à la recherche de l'impossible, de ce qu'il nous faut encore sauver des décombres fumants : le dernier sursaut de la vie, l'amour survivant...
C'est au travers d'une innovation scénaristique constante que son dessin, tout à la fois moderne, dense et très complexe dans ses détails, s'exprime totalement.
Fascinant l'éternel adolescent qui est en nous, en jouant du Bien et du Mal, en mêlant romantisme et sexe, Bilal nous a réinventés, au prisme de ses obsessions, pour que nous saisissions des bribes de l'essence de nos propres âmes.
Enki BILAL - Léché à l'aveugle
Enki BILAL - Léché à l'aveugle
Affiche d'art
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'index de l'artiste)
Hugo PRATT - Corto marin
Hugo PRATT - Corto marin
Affiche d'art
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'index de l'artiste)

Pratt, l'aventurier

Italien, bourlingueur, citoyen d'ici et d'ailleurs, ayant grandi à Venise, mais étant devenu adulte en Abyssinie, Hugo Pratt nous mena, par l'intermédiaire de son héros emblématique Corto Maltese, dans les méandres de la grande aventure.
Dans un graphisme classique, il sut imprimer chez son double un mystère et une profondeur peu commune pour la bande dessinée des années 70.
Premier illustrateur d'Angoulême (on lui doit l'affiche du tout premier festival), Pratt demeure une référence et Corto le symbole de cet ailleurs sous les Tropiques où les couchers de soleil sont aussi voluptueux que les femmes avenantes...

Zep, l'enfant terrible

En 2005 déjà, à Angoulême, un vrai premier adoubement de la génération des quadragénaires s'était produit, avec la reconnaissance (au combien méritée) de Zep, le jeune papa de Titeuf, l'homme qui s'adresse aux adolescents en faisant sourire les parents et en intéressant les plus petits, déjà désireux d'en apprendre sur la vie...
Avec son humour tendre et un peu potache, sa ligne claire, Zep est un moderne assumant clairement ses références et sachant aussi être l'un des plus audacieux auteurs pour jeunes lecteurs dans une vaine totalement populaire.



ZEP - Titeuf : sa chambre
ZEP - Titeuf : sa chambre
Affiche d'art
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'index de l'artiste)


François SCHUITEN - Le dernier plan
François SCHUITEN - Le dernier plan
Affiche d'art
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'index de l'artiste)

Schuiten, le constructeur

Grand Prix à Angoulême en 2002, François Schuiten est un dessinateur belge à la culture architecturale exceptionnelle.
Son univers, où les cités sont des personnages à part entière, navigue entre la science-fiction pure et le fantasmagorique mystérieux. Ses dessins, d'un grand équilibre structurel (il est issu d'une famille d'architectes), sont souvent conçus comme des mises en abyme aux lectures à plusieurs niveaux. Enfin, on ne peut nier le romantisme sous-jacent qui nimbe toute son oeuvre.

Juillard, l'héritier

Ayant su s'ancrer dans la grande tradition de la bande dessinée francophone, André Juillard est un dessinateur à la fois très classique, presque académique, et ayant une énergie très actuelle doublée d'une culture historique rare et fort intéressante lorsqu'il s'agit de la mettre au service de son graphisme.
Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1996, Juillard a repris, avec Yves Sente pour les scénarios, depuis 1999, le flambeau « Blake et Mortimer ». Et si son trait pur y fait merveille, c'est aussi dans la modernité du « Long Voyage de Lena » que l'on perçoit ses grandes qualités de narrateur visuel, dans sa manière de varier les angles de vues et d'alterner gros plans et plans d'ensemble.
André JUILLARD - Blake et Mortimer : Atomium
André JUILLARD - Blake et Mortimer : Atomium
Affiche d'art
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'index de l'artiste)