Expéditions quotidiennes - Délais de livraison 24 à 48h
LIVRAISON OFFERTE dès 199 € d'achat (*)

   

La Maternité selon Carla Benvenuto

Exposition au Cloître de la Cathédrale de Fréjus


En un lieu porteur d'éternité, le Cloître de la Cathédrale de Fréjus (Var), Carla Benvenuto nous invite à partager sa vision de la vie, de la naissance; de ce recommencement perpétuel, à travers le temps, qu'est l'enfantement.

Depuis plusieurs années, l'artiste italienne explore les ventres ronds, le sang originel, le maelström qui conduit à la vie, métaphore de l'artiste enfantant son oeuvre...
Dans un cloître bâti au XIIe siècle dans la tradition romane, un aboutissement de son travail et de ses obsessions : des oeuvres épurées, éclairées par la magie d'une peinture équilibrée, oscillant entre le divin et le charnel.

Carla Benvenuto
Carla Benvenuto
Exposition Carla Benvenuto
Exposition Carla Benvenuto
Cloître de la Cathédrale de Fréjus (Var)
Carla Benvenuto, née en 1956, vit et travaille à Gênes, mais depuis 2002 (date de sa rencontre avec le maître-lithographe Mario Ferreri) elle expose des deux côtés de la frontière franco-italienne.

Aujourd'hui, Carla nous convie à découvrir plus de 50 oeuvres récentes, dans un lieu magique au coeur du centre historique de Fréjus. Dans un style qui s'est épuré au fil des ans, Carla nous fait partager sa vision du profane et du sacré.

Au coeur d'une cathédrale, elle célèbre la vie dans ses frémissements premiers, chante le corps féminin dans sa générosité et son pouvoir créateur. Et si c'est la femme qu'elle célèbre ainsi, sur de sobres fonds noirs, c'est la femme délivrée de l'image que le monde moderne lui demande d'incarner, c'est la femme séculaire, la mère de l'homme, c'est Gaia enfantant le Ciel et la Mer; seule. C'est aussi aux déesses de la fertilité aztèques que le graphisme de Carla Benvenuto fait référence, tout en empruntant également aux statuettes sumériennes.

Roy Lichtenstein - Forget it, Forget me
Carla Benvenuto "Maternité 3"
Roy Lichtenstein - Sunrise
Carla Benvenuto "Maternité 1"
Ainsi, avec une économie manifeste de couleurs, elle relie, à travers les âges toutes les images de la mère (la Madone) pour nous délivrer son message, son amour de la vie où se mèle le sacré (conscience positive, respect de la vie, amour et glorification du divin) et le profane (ethymologiquement ce qui est hors du temple), la violence de l'acte de naissance, les déchirements de la chair, la passion-fusion de l'amour charnel.

En déambulant entre les arcades ancestrales, à l'abri du clocher magnifiquement éclairé, on est subjugué par cette relecture de l'image de la Mère et celle de la naissance de la vie, entre des lignes parfaites héritées de Pythagore et une sensualité initiée par des transparences lunaires, où le corps devient réceptacle du bonheur de donner la vie, comme illustration de la seule valeur qu'il convient encore de révérer.