Expéditions quotidiennes - Délais de livraison 24 à 48h
LIVRAISON OFFERTE dès 199 € d'achat (*)

   
TOUTES les oeuvres sont en stock et disponibles immédiatement      Tel : 04 94 63 18 08   7/7j de 9h à 19h30  

Pablo PICASSO : Les Portraites imaginaires

Céramiques en édition limitée



Pablo PICASSO en 1954
Pablo Picasso, 1954, by Yousuf Karsh
© Estate of Yousuf Karsh
En 1961, Pablo Picasso s'installe à Mougins, ville qu'il avait fréquentée durant quelques étés de l'avant-guerre, avec Dora Maar. Car cet amoureux de la Provence cherche une nouvelle demeure pour poursuivre son travail et ce sera Notre-Dame-de-Vie, son ultime refuge et son dernier atelier. Il a 80 ans.

1965 : la tourmente

En 1965, année fortement éprouvante, Picasso va découvrir l'une de ses dernières obsessions artistiques : les Mousquetaires. En effet, cette année-là, tandis que s'éteint Fernande Olivier, sa première compagne et première muse, et que Françoise Gilot publie « Vivre avec Picasso » où elle n'épargne pas le génie ibérique, il est contraint de subir une lourde opération et une lente convalescence. C'est là, qu'alité, il se replonge dans les oeuvres d'Alexandre Dumas.
Pablo PICASSO - Céramique - Mousquetaire
Mousquetaire
Pablo PICASSO - Céramique - Roi
Roi

Le rêve du mousquetaire

Au milieu de ses interrogations personnelles concernant sa santé mais aussi sa rupture d'avec les deux enfants qu'il a eut avec F.Gilot (Paloma et Claude), Picasso se réinvente en mousquetaire ou plus généralement en chevalier du XVIIe siècle, avec le panache inhérent à la fonction et la grandeur d'âme adjacente ! L'échappatoire d'un Seigneur fatigué, pris au piège des contingences de la vie réelle qui viennent de le rattrapper, peut-être pour la première fois...

29 portraits imaginaires

En 1969, alors qu'il vient de faire rentrer d'immenses toiles vierges, il se retrouve avec 29 grandes boites en carton ayant contenues les fournitures picturales, appuyées contre les murs de son atelier. Là où tout un chacun aurait vu un encombrant stock d'emballage à jeter, Picasso voit 29 peintures !
Pablo PICASSO - Céramique - Femme nue
Femme nue
Pablo PICASSO - Céramique - Courtisan
Courtisan

De la lithographie...

Et plutôt que de s'emparer des toiles, il commence à créer sur les cartons des visages à coups de gouache sur le kraft marron. Ces « Portraits Imaginaires » qui regroupent Roi, courtisans et évidemment mousquetaires, sont une série fascinante qui devient en 1970, sous l'impulsion de Picasso et le savoir-faire de Marcel Salinas, chromiste et lithographe de génie, une suite de 29 lithographies.

... à la céramique

Après la mort du Maître, la Succession Picasso autorise une nouvelle édition des « Portraits Imaginaires », mais cette fois sous forme de céramiques numérotées sur 350 exemplaires. Réalisées en France, celles-ci restituent à merveille le travail de Picasso sur les couleurs primaires pures et éclatantes, le trait noir qui marque sa peinture des années 60 et la simplicité avec laquelle il aborde désormais la représentation du réel.
Pablo PICASSO - Céramique - Nain
Nain

D'une beauté singulière, d'un classicisme cubiste et d'une évidente limpidité, ces portraits sont la quintessence du travail de Picasso, le fond ne manquant pas de rappeler les cartons arrivés « par hasard » dans l'atelier du peintre et qui devinrent partie intégrante de son expression.