Galerie Passion Estampes

Tel : +33 (0)4 94 63 18 08
7j/7 - 9h-20h
Expéditions quotidiennes - Délais de livraison 24 à 48h

LIVRAISON OFFERTE dès 199 € d'achat (*)



L'art de la Bande Dessinée

Le neuvième Art




Hugo PRATT - La trace du scorpion - Affiche d'art
Hugo PRATT - La trace du scorpion
Affiche d'art (Détail)

A l'heure où le Festival d'Angoulême (du 28 au 31 janvier) ouvre ses portes, nous vous proposons d'arpenter les images fascinantes de ces artistes du 21ème siècle, narrateurs de notre monde, qui revisitent jour après jour l'esthétisme, le figuratisme, le cadrage, la couleur et les mots...

Le temps des commandes

Il fut un temps, lointain, où la peinture devait faire vivre des ateliers entiers. De Fra Angelico à De Vinci, de Poussin à David, il fallait des commandes pour qu'il y ait des oeuvres.
Des portraits de nobles dames dans leurs plus beaux atours aux couronnements des Empereurs revus et corrigés, des représentations (naïves) de la vies des Saints (l'Eglise fut longtemps le principal mécène de l'art) à l'évocation des grandes batailles de l'histoire (de préférence asseptisées), peindre était une représentation de l'histoire (souvent aménagée), mais fidèle à un besoin, rendre compte d'une réalité.



Emmanuel LEPAGE - La Terre sans Mal - Affiche d'art
Emmanuel LEPAGE - La Terre sans Mal
Affiche d'art (Détail)


Enki BILAL - Roméo et Juliette - Affiche d'art
Enki BILAL - Roméo et Juliette
Affiche d'art

La rupture

Pourtant au tournant du XXème siècle, avec le triomphe de l'art moderne, ce rôle « narratif » désormais dévolu au cinéma naissant, la peinture se retrouva face à elle-même et face à la « vision » de chaque peintre.
Cette liberté nouvelle allait être à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse. Tandis qu'un art libéré de toute contrainte naissait et qu'ainsi l'abstrait prenait pour la première fois le pas sur le figuratif, l'incapacité des galeries à toucher un public non-averti mena cette modernité loin de la foule pour la réserver à un public d'esthètes naviguant déjà dans le sérail éclairé de « l'art ».

Les pionniers

C'est alors que la place laissée vacante fut investie par de nouveaux dessinateurs, narrateurs d'un réel revisité, comme Velasquez ou Rembrandt en leur temps.
D'abord héritiers d'un naturalisme simplifié, ils marchèrent ensuite sur les traces des grands maîtres graveurs du XIXème siècle.
De Hergé à Uderzo, de Druillet à Bilal, de Pratt à Loisel, un art qui ne portait pas encore ce nom, nacquit en opposition complète avec la peinture d'alors.


Régis LOISEL - Hommage à Uderzo - Affiche d'art
Régis LOISEL - Hommage à Uderzo
Affiche d'art (Détail)


Jean-Claude MEZIERES - Adam et Eve revenant du Paradis - Affiche d'art
Jean-Claude MEZIERES
Adam et Eve revenant du Paradis
Affiche d'art (Détail)

Populaires

Parce qu'ils ne se disaient pas artistes, parce qu'ils n'en avaient ni l'envie ni l'adoubement culturel, les pionniers de la bulle se contentèrent d'être populaires et de captiver des générations entières, venues de tous milieux, imprimant petit à petit leurs empreintes dans notre imaginaire visuel commun.

Le temps de la reconnaissance

Comme le cinéma qui chemina à ses côtés, comme la littérature de science-fiction nord-américaine, elle aussi reléguée dans la catégorie "art mineur", la bande dessinée se fit attentive à notre monde, tout en tentant de nous en ouvrir les portes dissimulées pour que nous l'abordions plus aisément, plus complètement.
Servie par des créateurs n'ayant jamais oublié les fondamentaux de leur métiers (savoir dessiner, cadrer, colorer...), ayant un rapport sain au public (interlocuteur principal pour ne pas dire unique), gardant à l'esprit le besoin de transmettre, la bande dessinée grandit, devint 9ème Art, trouva à Angoulême son lieu de partage annuel et continua à gagner du public, jusque dans les salles des maisons de ventes aux enchères


François BOURGEON - Le Bois d'ébène - Affiche d'art signée et numérotée
François BOURGEON - Le Bois d'ébène
Affiche d'art signée et numérotée



Nicolas DE CRECY - Admirez le contre-jour, Satan ! - Affiche d'art
Nicolas DE CRECY
Admirez le contre-jour, Satan !
Affiche d'art
(Détail)

Une nouvelle ère

Ainsi la bd avait rattrapé l'art, à moins que ce ne fut le contraire. Car les grands dessinateurs actuels sont les enfants chéris du public alors que les grands peintres des trois dernières décennies (pour la plupart inconnus du grand public) sont les favoris de galeries tentant de les promouvoir... Une situation pour le moins différente !
Mais peut-être que la séparation entre artistes peintres et dessinateurs de bande dessinée n'existe-t-elle plus autant que ça... Angoulême tente d'ailleurs de nous le faire comprendre, cette année, plus que toute autre.
Comme le veut la tradition du Festival c'est le récipiandaire du Grand Prix de l'année dernière qui sera Président de cette nouvelle édition. Mais Blutch, puisqu'il s'agit de lui, a également l'insigne honneur de voir une grande exposition rétrospective lui être consacrée. Et là, surprise, point de planche originale, aucune case à l'horizon, mais des dessins (250). Uniques, jamais exposés, jamais publiés, qui prouvent qu'au-delà de la bd, Blutch, comme bon nombre de ses contemporains, est d'abord un artiste; Bédéaste par choix, mais avec un B majuscule !