Galerie Passion Estampes

Tel : +33 (0)4 94 63 18 08
7j/7 - 9h-20h
Expéditions quotidiennes - Délais de livraison 24 à 48h

LIVRAISON OFFERTE dès 199 € d'achat (*)

Analyse de l'oeuvre Guernica de Picasso

Guernica de Pablo Picasso 1937

Pablo Picasso : Guernica - Etude préparatoire 28 Mai 1937
Pablo Picasso : Guernica
Etude préparatoire du 28 Mai 1937
Guernica est la capitale historique du pays Basque espagnol. Le 26 Avril 1937, les aviateurs de la Legion Condor (regroupant des volontaires issus de la Luftwaffe ayant combattu aux côtés des nationalistes de Franco) ont bombardé et détruit aux deux tiers la ville. Ce tout premier raid aérien mené à l'encontre de civils donna naissance à l'une des oeuvres les plus connues de Pablo Picasso.



Une création née du réel

Peint dans son atelier parisien dans la foulée de l'évènement, pour répondre à une commande du gouvernement républicain pour l'Exposition Internationale de Paris en 1937, la toile est à la fois une expression très stylisée d'un ressenti personnel et la tentative de mettre en image l'Histoire s'écrivant en direct...

Pablo Picasso : Guernica - Etude préparatoire 28 Mai 1937
Pablo Picasso : Guernica
Etude préparatoire du 28 Mai 1937
Pablo Picasso : Guernica - Détail de l'oeuvre
Pablo Picasso : Guernica - Détail de l'oeuvre

Un cheval et un taureau

La figure centrale du tableau est un cheval (une jument dans les premiers dessins préparatoires) blessé, écartelé, transpercé. Il symbolise le peuple espagnol sous le joug de Franco et de ses alliés italiens et allemands.
Sur la gauche, un taureau (figure très présente à cette époque dans l'oeuvre de Picasso à travers le Minotaure) et une femme hurlant sa douleur en tenant dans ses bras son enfant sans vie. La figure du taureau (hautement symbolique : Zeus) a donné naissance à diverses interprétations au fil des ans et des spécialistes. De l'agresseur nationaliste à la figure emblématique du machisme... Peut-être n'est-ce qu'un combat entre deux figures mythologiques que Picasso affectionnait tant !

Une petite fleur

Sur la droite de la toile, trois femmes désarticulées et incomplètes hurlent de douleurs. L'une tend une lampe à huile (présente dès les premières esquisses) vers le centre de la toile. Des triangles blancs très stylisés représentent les flammes qui incendièrent Guernica.
Au centre, en bas, un combattant (?) épée à la main de son bras coupé, repose près d'une fleur, dernier espoir d'une survie, promesse d'un demain où le monde refleurira...
Pablo Picasso : Guernica - Détail de l'oeuvre
Pablo Picasso : Guernica - Détail de l'oeuvre
Pablo Picasso : Guernica - Etude préparatoire du 9 Mai 1937
Pablo Picasso : Guernica
Etude préparatoire du 9 Mai 1937

Monumentale

Monumentale (349,3 x 776,6 cm), Guernica, si elle reflète le bombardement réel d'une ville, est aussi une extrapolation de la violence, de la guerre et de l'horreur.

Réalisée très rapidement, sa création a été aussi très influencée par le travail et le regard de Dora Maar (alors maîtresse de Picasso) qui a photographié chaque stade d'évolution de la peinture. Cette seconde lecture que Picasso pouvait faire de sa toile n'est pas à négliger quand on compare les dessins préparatoires à l'oeuvre finale. Anne Baldassari (grande spécialiste de l'oeuvre du Maître) va jusqu'à dire que Guernica est une oeuvre à quatre mains...

Lorsque les libertés...

Après avoir été présentée dans différents pays européens entre 1937 et 1939 (période durant laquelle on ne peut nier qu'elle participa de la prise de conscience de la montée du fascisme), la toile fut envoyée à New york où elle resta au moMa jusqu'en 1981.

C'est à ce moment-là (après l'échec du coup d'Etat du 23 février 1981) que la toile fut restituée à l'Espagne. Picasso ayant stipulé dans une lettre écrite en 1970 qu'elle ne pourrait regagner les terres ibères que lorsque les libertés y seraient rétablies.

Elle est depuis exposée au musée de la reine Sofia à Madrid.
Pablo Picasso : Guernica - Etude préparatoire du 9 Mai 1937
Pablo Picasso : Guernica
Etude préparatoire du 9 Mai 1937